Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Registre public des armoiries, drapeaux et insignes

L'utilisation du contenu du Registre public est réservée à des fins de recherche uniquement. Les emblèmes héraldiques du Registre ne peuvent être reproduits sous aucune forme ou par quelque procédé que ce soit sans l'autorisation écrite de l'Autorité héraldique du Canada et/ou du récipiendaire.

Ville de Longueuil

Longueuil (Québec)
Concession d’armoiries, de supports et d’un drapeau, avec un insigne au Service de police de la Ville de Longueuil
le 10 mai 2004
Vol. IV, p. 372

Cliquez sur l’image pour l’agrandir. Le blason et le symbolisme de chaque élément apparaîtront sous chacune des images agrandies.


Blason

Armoiries

D'azur à trois roses d'or, au chef cousu de gueules chargé d'un croissant accosté de deux étoiles, le tout d'or;

Cimier

Un Amérindien au naturel posé de front, tenant de sa main dextre une flèche de sable, naissant d'une couronne murale d'or;

Supports

Deux Amérindiens au naturel, chacun habillé d'un pagne de gueules, tenant une flèche de sable, debout sur un mont herbeux de sinople;

Devise

LABOR ET CONCORDIA;

Drapeau

Une bannière aux armes;

Insigne

Insigne du Service de police de la Ville de Longueuil : L'écu des armes de la Ville de Longueuil cerclé d'un anneau d'azur, liséré d'or, inscrit des mots POLICE et LONGUEUIL en lettres d'argent, environné d'une guirlande de feuilles d'érable d'or et de feuilles de bouleau du même mouvante d'un iris versicolore au naturel, le tout soutenu d'un listel d'azur liséré d'or inscrit NIHIL ALIUD QUAM OPTIMUM en lettres d'argent;

Armoiries

D'azur à trois roses d'or, au chef cousu de gueules chargé d'un croissant accosté de deux étoiles, le tout d'or;


Symbolisme

Armoiries

Les grandes armoiries, avec cimier et supports, sont celles de Charles Le Moyne (1626-1685), fondateur de Longueuil, qui fut anobli en 1668 puis dont le fils du même nom a été fait baron de Longueuil en 1700 par Louis XIV. En 2002, Raymond Grant, descendant de la famille Le Moyne par les femmes et baron de Longueuil, s'est déclaré ravi d'apprendre que Longueuil souhaitait se voir concéder officiellement les armoiries historiques de Charles Le Moyne. Dans le dessin des armoiries, les trois éléments du chef (le croissant et les deux étoiles) sont de couleur or (jaune). En l'absence des lettres patentes d'anoblissement de 1668, aujourd'hui perdues, la Ville s'est basée sur un document historique du XVIIIe siècle donnant le blasonnement (description écrite) des armoiries (Paris, B.n.F., Chérin 138, dossier 2844). D'autres versions des armoiries de Charles Le Moyne montrent ces éléments de couleur argent (blanc).

Cimier

Le symbolisme de cet emblème est compris dans un ou plusieurs éléments de ce dossier.

Supports

Le symbolisme de cet emblème est compris dans un ou plusieurs éléments de ce dossier.

Devise

La devise signifie « Travail et concorde ». Elle est utilisée par Longueuil depuis plusieurs décennies.

Drapeau

Le symbolisme de cet emblème est compris dans un ou plusieurs éléments de ce dossier.

Insigne

L'insigne, avec les armoiries de la Ville au centre, est entouré de feuilles d'érable et de feuilles de bouleau qui font référence au pays et à la province du Québec. À la base de l'insigne, ces feuilles prennent naissance d'un lis versicolore qui rappelle également le Québec. La devise du Service de police, NIHIL ALIUD QUAM OPTIMUM, signifie « Rien d'autre que le meilleur ».

Armoiries

Les grandes armoiries, avec cimier et supports, sont celles de Charles Le Moyne (1626-1685), fondateur de Longueuil, qui fut anobli en 1668 puis dont le fils du même nom a été fait baron de Longueuil en 1700 par Louis XIV. En 2002, Raymond Grant, descendant de la famille Le Moyne par les femmes et baron de Longueuil, s'est déclaré ravi d'apprendre que Longueuil souhaitait se voir concéder officiellement les armoiries historiques de Charles Le Moyne. Dans le dessin des armoiries, les trois éléments du chef (le croissant et les deux étoiles) sont de couleur or (jaune). En l'absence des lettres patentes d'anoblissement de 1668, aujourd'hui perdues, la Ville s'est basée sur un document historique du XVIIIe siècle donnant le blasonnement (description écrite) des armoiries (Paris, B.n.F., Chérin 138, dossier 2844). D'autres versions des armoiries de Charles Le Moyne montrent ces éléments de couleur argent (blanc).


Historique

Renseignements / Gazette du Canada

L'annonce des lettres patentes a été publiée en date du 12 mars 2005 dans le volume 139, page 688 de la Gazette du Canada.


Renseignements artistiques

Créateur(s)
Armoiries historiques de Charles Le Moyne de Longueuil et concept original (drapeau et insigne) des hérauts de l'Autorité héraldique du Canada

Artiste-peintre
David Farrar

Calligraphe
Shirley Mangione


Renseignements / demandeur

Institution civile
Gouvernement régional, municipal, etc