Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Registre public des armoiries, drapeaux et insignes

L'utilisation du contenu du Registre public est réservée à des fins de recherche uniquement. Les emblèmes héraldiques du Registre ne peuvent être reproduits sous aucune forme ou par quelque procédé que ce soit sans l'autorisation écrite de l'Autorité héraldique du Canada et/ou du récipiendaire.

Ville de Saint-Jérôme

Ville de Saint-Jérôme (Québec)
Concession d'armoiries, d'un drapeau et d'un insigne
le 6 janvier 2003
Vol. IV, p. 262

Cliquez sur l’image pour l’agrandir. Le blason et le symbolisme de chaque élément apparaîtront sous chacune des images agrandies.


Blason

Armoiries

D'azur chapé d'argent au lion d'or tenant une crosse du même, accompagné en chef d'un iris versicolore et d'un pin, le tout au naturel;

Cimier

Une couronne murale d'or;

Devise

PAR NOTRE VOLONTÉ;

Drapeau

D'azur au lion d'or tenant une crosse du même;

Insigne

Un triangle d'azur, la base arrondie, chargé d'un lion d'or tenant une crosse du même;


Symbolisme

Armoiries

La ville elle-même, au centre de l'écu, est rappelée par un lion tenant une crosse épiscopale, or sur fond azur. Ces éléments évoquent le patron méme de la ville, saint Jérome, né en Dalmatie (actuelle Croatie) en 341 et mort à Bethléem en 420, dont on raconte qu'il apprivoisa un lion qui l'accompagna ensuite partout où il allait. Reconnu docteur de l'Église pour lui avoir donné la Vulgate (première traduction intégrale des Saintes Écritures en latin), saint Jérôme fut souvent représenté tenant lui-même la crosse d'un cardinal et accompagné d'un lion. Le lion est également associé à la vigueur, au courage et à l'esprit d'initiative, valeurs dont Saint-Jérôme est largement pourvue, comme en témoigne son statut de capitale régionale. La crosse épiscopale rappelle de plus le diocèse, dont l'évêché et sa cathédrale sont situés à Saint-Jérôme, et le rôle de l'église dans le développement de la ville grâce notamment aux efforts du curé Labelle, qu'on surnommait le roi du Nord. Les armoiries de Saint-Jérôme représentent par ailleurs les divers niveaux d'appartenance de sa population à des territoires. Le Québec est ici symbolisé dans le coin supérieur gauche par l'iris versicolore, emblème floral officiel de la province depuis le 5 novembre 1999. Les Laurentides sont évoquées pour leur part dans le coin supérieur droit par le pin blanc, repris des armoiries de cette région, qui rappelle l'essence de bois jadis la plus répandue et encore présente sur le territoire. La dominance azur des armoiries de Saint-Jérôme est une évocation de l'eau et de la rivière du Nord qui traverse la région et lui donna autrefois ses premières ressources. On peut également retrouver des références à la lumière de l'été dans l'or du lion, à l'automne dans le pourpre de l'iris, au printemps dans le vert du pin et à l'hiver dans l'argent des deux pointes disposées dans le haut de l'écu.

Cimier

La couronne murale, dotée de trois tours, représente le statut de capitale régionale de Saint-Jérôme.

Devise

L'affirmation par les citoyens de leur foi en leurs capacités et de leur détermination à façonner leur histoire.

Drapeau

Le drapeau, de couleur azur, reprend en son centre le lion et la crosse de couleur or.

Insigne

Le symbolisme de cet emblème est compris dans un ou plusieurs éléments de ce dossier.


Historique

Renseignements / Gazette du Canada

L'annonce des lettres patentes a été publiée en date du 20 décembre 2003 dans le volume 137, page 3981 de la Gazette du Canada.


Renseignements artistiques

Créateur(s)
Concept original de Gleason Théberge et de Ginette Robitaille assistés par les hérauts de l'Autorité héraldique du Canada

Artiste-peintre
David Farrar

Calligraphe
Nancy Ellis


Renseignements / demandeur

Institution civile
Gouvernement régional, municipal, etc

Une ou plusieurs autres pages du Registre est dédiée aux emblèmes de ce récipiendaire : Volume IV, p. 354; Volume V, p. 171.