Le léopard vice-royal
  1. Le gouverneur général du Canada
Registre public des armoiries, drapeaux et insignes

L'utilisation du contenu du Registre public est réservée à des fins de recherche uniquement. Les emblèmes héraldiques du Registre ne peuvent être reproduits sous aucune forme ou par quelque procédé que ce soit sans l'autorisation écrite de l'Autorité héraldique du Canada et/ou du récipiendaire.

Commission de la fiscalité des premières nations

Kamloops (Colombie-Britannique)
Concession d’armoiries, de supports, d’un drapeau, d’un insigne, d’un maillet de commissaire et d’un bâton de commissaire
le 15 octobre 2008
Vol. V, Premiers peuples, p. 1

Cliquez sur l’image pour l’agrandir. Le blason et le symbolisme de chaque élément apparaîtront sous chacune des images agrandies.


Blason

Armoiries

D’or au tourteau de gueules chargé d’un besant dentelé d’argent surchargé d’un érable entouré et naissant d’un anneau, le tout de sinople;

Cimier

Une hutte hivernale de la bande de Kamloops soutenue d’un bandeau de tête de fourrure de coyote, le tout au naturel;

Supports

À dextre une loutre colletée d’une guirlande de sapin, à senestre un coyote colleté d’une guirlande de sauge, tenant chacun une plume d’aigle, le tout au naturel, debout sur un mont herbeux de sinople orné d’une burèle ondée d’azur lisérée d’argent;

Devise

NESAYKA MAMOOK CHEE WAYHUT;

Drapeau

Une bannière aux armes;

Insigne

Maillet de commissaire : Une serre d’aigle empoignant une sphère et montée sur un manche au naturel;

Insigne

Bâton de commissaire : Un bâton, une sphère et un cube, le tout au naturel sommé d’une tête d’aigle arrachée d’argent;

Insigne

Un tourteau de gueules chargé d’un besant dentelé d’argent surchargé d’un érable entouré et naissant d’un anneau, le tout de sinople;


Symbolisme

Armoiries

L’emblème central est celui que Tom Maracle, du territoire Mohawk Tyendinaga, avait conçu pour la Commission consultative de la fiscalité indienne, l’organisme qui a précédé la Commission de la fiscalité des Premières nations (CFPN). Le motif sur le cercle extérieur représente la compétence des gouvernements des Premières nations. Symbole de vie, l’arbre, fort et résistant, est un habitat pour les animaux et les oiseaux. Il fournit l’abri, la chaleur ainsi que des propriétés médicinales et de l’air pur, et assure de plus la stabilité du sol. Ses branches et ses feuilles représentent les communautés des Premières nations et les individus qui les composent. Comme il s’agit d’un érable, il représente également le Canada. Le jaune est associé à la calcédoine, à l’Est et à l’illumination. Le rouge est la couleur du nord et de la pureté spirituelle. Le vert est la couleur associée à la terre. La forme de l’écu en pointe de flèche rappelle le mode de vie des Premières nations, notamment son commerce et son mode de subsistance, qui remontent à des temps immémoriaux.

Cimier

La hutte d’hiver figure sur les armoiries de la bande indienne Kamloops de la nation Shuswap, rappelant que le siège de la CFPN est situé sur le territoire de cette bande, une collectivité des Premières nations axée sur la promotion immobilière. D’une manière plus générale, la hutte d’hiver comme habitation symbolise l’apport de la Commission à la communauté par son action sur l’immobilier. La fourrure de coyote, remplaçant ici la torque héraldique traditionnelle, est inspirée du couvre-chef d’éclaireur et souligne le travail de la Commission qui consiste à voir les besoins à venir et à prendre les moyens pour y répondre.

Supports

Le coyote a été envoyé par le Créateur pour montrer aux humains comment bâtir une société. Quant à la loutre, elle connaît très bien les deux mondes que sont l’eau et la terre. Tout comme cet animal peut passer aisément d’un monde à l’autre, ainsi devrions-nous tous pouvoir vivre dans le présent tout en honorant notre passé et nos traditions. La plume d’aigle est un important symbole d’autorité dans la culture des Premières nations. Le monticule de verdure souligne l’importance de la terre, tandis que le motif représentant l’eau reflète le rôle de l’eau dans le commerce et les communications.

Devise

La devise en chinook, signifiant « Nous traçons un nouveau chemin », rappelle que la Commission aide les gouvernements des Premières nations à se développer en établissant des systèmes d’impôts fonciers adéquats. Le chinook, fort utilisé au 19e siècle comme langue commerciale dans l’Ouest du Canada et des États-Unis, était parlé par plusieurs Premières nations et par des Européens, des Chinois et des Hawaïens. Véritable véhicule multiculturel elle symbolise les communications entre les Premières nations, et entre ces dernières et d’autres cultures.

Drapeau

Le symbolisme de cet emblème est compris dans un ou plusieurs éléments de ce dossier.

Insigne

Maillet de commissaire : Ce maillet est inspiré d’une massue iroquoise traditionnelle. La serre évoque l’aigle.

Insigne

Bâton de commissaire : Ce bâton, qui symbolise les bâtons que le gouverneur Seymour a remis aux chefs et à d’autres, représente le pouvoir des gouvernements des Premières nations. La sphère représente la terre, et le carré, une parcelle de terrain. La tête d’aigle reprend le symbolisme des plumes d’aigle.

Insigne

Le symbolisme de cet emblème est compris dans un ou plusieurs éléments de ce dossier.


Historique

Renseignements artistiques

Créateur(s)
Concept original de Bruce Patterson, héraut Saint-Laurent, assisté par les hérauts de l’Autorité héraldique du Canada.

Artiste-peintre
Debra MacGarvie

Calligraphe
Shirley Mangione


Renseignements / demandeur

Institution civile
Premiers peuples