Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Registre public des armoiries, drapeaux et insignes

L'utilisation du contenu du Registre public est réservée à des fins de recherche uniquement. Les emblèmes héraldiques du Registre ne peuvent être reproduits sous aucune forme ou par quelque procédé que ce soit sans l'autorisation écrite de l'Autorité héraldique du Canada et/ou du récipiendaire.

James Karl Bartleman

Toronto (Ontario)
Concession d'armoiries et de supports
le 16 septembre 2002
Vol. IV, p. 236

Cliquez sur l’image pour l’agrandir. Le blason et le symbolisme de chaque élément apparaîtront sous chacune des images agrandies.


Blason

Armoiries

Parti d'azur et d'or à trois canoës des Ojibway l'un sur l'autre, de l'un en l'autre;

Cimier

L'écu timbré d'une coiffure traditionnelle de chef du peuple Chippewa au naturel;

Supports

Deux chevreuils d'or colletés chacun d'une couronne de fleurs de trille et de feuilles d'hierochloé odorante au naturel d'où pend un besant d'or liséré de gueules, celui à dextre chargé d'un coq, celui à senestre chargé d'une balance, le tout du même, les supports debout sur une terrasse herbeuse de sinople, le tout soutenu d'un burelé-ondé d'argent et d'azur;

Devise

COGNITIO HUMANITAS RECONCILIATIO;


Symbolisme

Armoiries

Le symbolisme est multiple. Premièrement, les couleurs choisies sont celles que Son Honneur préfère. Deuxièmement, leur juxtaposition sur l'écu reflète l'union en mariage de Leurs Honneurs. Troisièmement, les trois canots représentent les trois enfants nés de cette union. Quatrièmement, les canots soulignent les liens ancestraux qui unissent Son Honneur aux Premières nations. Cinquièmement, les canots symbolisent la diplomatie et les voyages que les missions diplomatiques dans divers pays entraînent.

Cimier

Cette coiffure traditionnelle d'un chef Chippewa remplace le casque d'acier de l'héraldique médiévale. Étant façonnée selon l'une des actuelles coiffures que portait le chef John Bigwin, elle symbolise l'appartenance de Son Honneur à la Première nation de Mnjikaning. Trois des six plumes font référence aux trois enfants de Leurs Honneurs et les trois autres, selon le symbolisme proposé par l'un des anciens de Mnjikaning, renferment une allusion aux trois lacs Simcoe, Couchiching et St. John bordant le territoire de Mnjikaning.

Supports

L'herbe symbolise les pelouses de Queen's Park, site des appartements du lieutenant-gouverneur. Les bandes alternant le blanc et le bleu représentent les eaux du lac Muskoka. Le chevreuil est l'emblème de la famille de Son Honneur. Le trille, emblème floral de l'Ontario, représente sa fonction de lieutenant-gouverneur et les services qu'il a rendus à la province. Les foins d'odeur, souvent utilisés dans les cérémonies d'ouverture d'une importante rencontre des Premières nations, font une fois de plus allusion à l'ascendance de Son Honneur. Ils peuvent aussi, par analogie, évoquer les discussions formelles et échanges de la diplomatie. L'un des médaillons arbore le coq rouge de la Wallonie pour souligner l'ascendance de Madame. L'autre, orné d'une balance, symbolise la carrière du barreau qu'ont choisie à la fois le père de Son Honneur et le fils de Leurs Honneurs, Laurent.

Devise

Celle-ci reflète d'importantes convictions personnelles de Son Honneur. Il signifie « Connaissance bienveillance réconciliation ».


Historique

Renseignements / Gazette du Canada

L'annonce des lettres patentes a été publiée en date du 20 décembre 2003 dans le volume 137, page 3980 de la Gazette du Canada.


Renseignements artistiques

Créateur(s)
Concept original de Robert D. Watt, héraut d'armes du Canada, assisté par les hérauts de l'Autorité héraldique du Canada

Artiste-peintre
Linda Nicholson

Calligraphe
Suzzann Wright


Renseignements / demandeur

Individuel
Lieutenant-gouverneur